Un large débat en sciences économiques durant la dernière décennie sur Les effets macro-économiques des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), notamment sur la productivité et le rythme de croissance. Le secteur de production des TIC (fabrication et services) a contribué de manière considérable à la croissance de la productivité dans plusieurs pays de l’OCDE pendant la deuxième moitié des années 90.

Il apparaît de plus que, dans la même période, certains services utilisant les TIC ont connu une croissance de la productivité au-dessus de la moyenne. Ceci montre que les nouvelles technologies commencent à produire des effets externes au-delà de leur propre secteur.

L’Algérie, considère que d’intégrer dans son économie un secteur des TIC moderne et dynamique est un moyen privilégié de la rendre plus compétitive et diversifiée et moins axée sur l’industrie pétrolière. Cependant, en termes de développement de l’infrastructure d’information, le pays reste nettement en retard par rapport à ses voisins.

Malgré que L’Algérie dispose d’atouts majeurs pour engager sa transition vers une société de l’information : une solide réforme des télécommunications commencée en l’an 2000, une demande potentielle et solvable non satisfaite, l’émergence d’un secteur des TIC privé, bien qu’encore fragmenté, et d’importants revenus pétroliers.

Cependant, il nous paraît nécessaire de se poser la question dans quelle mesure les gains de productivité et de croissance qui peut être obtenus dans certains pays de l'OCDE sont-ils généralisables aux pays en voie de développement (en particulier l’Algérie)?

TIC, Croissance, Productivité, compétitivité, externalités.

replace your traditional Joomla login modul Login Panel
Sign In or Register
Avatar
Not Registered Yet?

Join Now! It's FREE. Get full access and benefit from this site

ule replacement that will display profe

replace your traditional Joomla login modul

Reset My password - Remind Me My username

Username
Password
Remember me